ÉPIPHANIE


ÉPIPHANIE
ÉPIPHANIE

ÉPIPHANIE

Solennité de toutes les Églises chrétiennes, traditionnellement fixée au 6 janvier, mais, à la suite des dernières réformes de la liturgie romaine, rapportée, dans les pays où ce jour n’est pas férié, au dimanche qui se situe entre le 2 et le 8 janvier. À l’origine, l’Épiphanie apparut comme étant la réplique orientale de Noël; l’Égypte fixait au 6 janvier la fête païenne du solstice d’hiver, dont l’Église a fait une célébration de la naissance du Christ. Très tôt, les deux fêtes se sont imposées partout, l’Épiphanie étant surtout considérée comme la «manifestation» (c’est le sens du mot grec qui la désigne) de Dieu dans l’humanité de Jésus, manifestation illustrée par l’épisode de l’adoration des Mages, mais aussi par le baptême du Christ et le miracle de Cana (où l’eau fut changée en vin). Des croyances mythologiques, en effet, faisaient coïncider la «naissance du soleil» avec une recrudescence des sources, qui avaient, ce jour-là, des vertus merveilleuses. Ainsi se comprend la bénédiction solennelle des eaux qui a lieu dans les liturgies orientales et leur coutume, adoptée par les anciens rites de Gaule et d’Espagne, de célébrer les baptêmes lors de l’Épiphanie.

épiphanie [ epifani ] n. f.
• 1190; lat. ecclés. epiphania, gr. epiphaneia « apparition »
Relig. cathol. Manifestation de Jésus-Christ aux Rois mages venus pour l'adorer.
Cour. Fête de l'Église qui commémore cette adoration et qu'on appelle aussi jour des Rois (6 janvier). Manger la galette des rois, tirer les rois le jour de l'Épiphanie.

Épiphanie nom féminin singulier (latin ecclésiastique Epiphania, du grec Epiphania, de epiphanios, qui apparaît) Manifestation de Jésus aux Mages. Fête de l'Église qui rappelle cet événement. ● Épiphanie (synonymes) nom féminin singulier (latin ecclésiastique Epiphania, du grec Epiphania, de epiphanios, qui apparaît) Fête de l'Église qui rappelle cet événement.
Synonymes :
- jour des Rois

épiphanie
n. f.
d1./d Manifestation de la divinité, de Dieu.
d2./d (Avec une majuscule.) Fête chrÉtienne célébrant la visite des Rois mages à Jésus nouveau-né (le 6 janvier); elle est également nommée jour des Rois.
d3./d Litt. Manifestation de ce qui est caché.

⇒ÉPIPHANIE, subst. fém.
A.— RELIG. Fête de l'Église (fixée au 6 janvier ou le dimanche suivant, dans l'Église catholique) appelée aussi jour des Rois et célébrant notamment la manifestation de Jésus aux rois mages. Quelque enfant d'amour dont la pauvre mère est venue sonner à ma porte en cette nuit de l'épiphanie, en souvenir de l'Enfant-dieu (MAUPASS., Contes et nouv., t. 2, Mlle Perle, 1886, p. 636).
B.— P. fig. étymol. Manifestation d'une réalité cachée. L'action est une épiphanie de l'être. Si la grâce nous prend et nous refait par le fond de l'être, c'est pour que notre action tout entière s'en ressente et en soit illuminée (MARITAIN, Human. intégr., 1936, p. 313).
Prononc. et Orth. :[epifani]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Fin XIIe s. epifaine (Sermons St Bernard, 99, 24 ds T.-L.). Empr. au lat. chrét. Epiphania, gr. neutre plur. subst. de l'adj. « qui apparaît » < « faire voir, montrer ». Fréq. abs. littér. :46. Bbg. VERMEULEN (A.-J.). Le Développement sémasiologique d'epiphaneia. In : Graecitas et latinitas christianorum primaeva. Studia ad sermonem christianum primaevum pertinentia. Suppl. 1. Nimègue, 1964, 144 p.

épiphanie [epifani] n. f.
ÉTYM. 1190, epifaine, epifanie aux sens 1. spécialt et 3.; lat. ecclés. epiphania, grec epiphaneia « apparition », neutre substantivé de l'adj. epiphanios, de epiphanês. → Épiphane.
Didactique, littéraire ou religieux.
1 Manifestation de Dieu, de la divinité.
1 Le monde est une épiphanie, une splendide manifestation de la divinité; cependant, pour obtenir le salut, il faut se détacher du monde sensible.
Ionesco, Journal en miettes, p. 117.
Spécialt. (Cathol.). Manifestation de Jésus enfant aux rois mages venus l'adorer. → ci-dessous, 3.
2 Didact. ou littér. Manifestation de qqch. qui était caché.
2 Un tracteur, dans un garage, n'est qu'un objet technique (…) quand il est au labour, et s'incline dans le sillon pendant que la terre se verse, il peut être perçu comme beau. Tout objet technique, mobile ou fixe, peut avoir son épiphanie esthétique, dans la mesure où il prolonge le monde et s'insère en lui.
Gilbert Simondon, Du mode d'existence des objets techniques, p. 185.
3 Cour. (Relig. cathol.). Fête de l'Église qui commémore l'épiphanie (1.) de Jésus, son adoration, et qu'on appelle aussi Jour des Rois. || La fête de l'Épiphanie est célébrée le six janvier. || Manger le gâteau, la galette des rois, tirer les rois le jour de l'Épiphanie. || Le carnaval commence à l'Épiphanie.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Epiphanie — Épiphanie  Pour l’article homophone, voir Epiphany. Épiphanie L adoration des Mages peint par Matth …   Wikipédia en Français

  • Epiphanie — (griech. epiphaneia „Erscheinung“; aus epi „über, darauf“ und phainomai „sich zeigen“; zusammen im Sinne von „herausragen, sich hervorheben“) bezeichnet: im allgemeinen Sinn die unvermutete Erscheinung oder Selbstoffenbarung einer Gottheit vor… …   Deutsch Wikipedia

  • epiphanie — EPIPHANIE. s. f. La feste de l Adoration des trois Rois. L Epiphanie est tousjours le sixiesme Janvier …   Dictionnaire de l'Académie française

  • epiphanie — Epiphanie, La Tiphaine, Quasi Tephania, Epiphania huius epiphaniae, Dies epiphaniae …   Thresor de la langue françoyse

  • Épiphanie — Pour les articles homonymes, voir Épiphanie (homonymie).  Pour l’article homophone, voir Epiphany. Épiphanie …   Wikipédia en Français

  • Epiphanie — Hoch Neujahr (veraltet); Weihnachtszwölfer (österr.); Epiphanias; Theophanie; Dreikönigstag; Erscheinung des Herrn; Groß Neujahr (veraltet); Heilige Dreikönige; Dreikönigsfest * * * Epi|pha …   Universal-Lexikon

  • ÉPIPHANIE — s. f. Fête de la manifestation de JÉSUS CHRIST aux gentils, et particulièrement de l adoration des rois, appelée aussi Le jour des Rois. La fête de l Épiphanie. Le premier dimanche après l Épiphanie …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ÉPIPHANIE — n. f. Manifestation de JÉSUS CHRIST aux rois mages venus pour l’adorer. Il se dit aussi de la Fête de l’église célébrant cette adoration et appelée aussi le Jour des Rois. La fête de l’épiphanie. Le premier dimanche après l’épiphanie …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • ÉPIPHANIE — La visibilité, l apparition, l illustration, le reluisant.     On ne voit pas trop quel rapport ce mot peut avoir avec trois rois, ou trois mages, qui vinrent d Orient conduits par une étoile. C est apparemment cette étoile brillante qui valut à… …   Dictionnaire philosophique de Voltaire

  • épiphanie — (é pi fa nie) s. f. Fête de la manifestation de Jésus aux gentils ; le jour des Rois. HISTORIQUE    XIIIe s. •   Li noviax talemelier [boulanger] doit le premier an qu il a acheté le mestier de talemelerie, vingt cinq deniers de coustume à payer… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.